Les compétences dans D&D5 / H&D sont totalement différentes de ce qu’elles étaient dans D&D3. Malheureusement, si ces différences figurent clairement dans les règles, les accessoires (à commencer par les feuilles de personnages) favorisent la confusion. Explications.

Tout d’abord, le point le plus important pour la habitués de D&D3 et de Pathfinder : à D&D5, il n’y a ni bonus de compétence, ni jet de compétence.

Relisez la phrase précédente. Soigneusement. Plusieurs fois. C’est fait ? Bien. Recommencez.

Maintenant que nous sommes d’accord sur ce point fondamental, la façon dont les règles fonctionnent réellement. Dans certains cas, un joueur peut faire un jet de caractéristique pour son personnage. Techniquement, c’est un jet d’un d20 auquel s’ajoute l’ajustement de la caractéristique concernée, et qui doit être supérieur à une difficultée déterminée par le MJ. Si le personnage maîtrise ou bien une compétence qui s’applique au jet de caractéristique, ou bien les outils qu’il utilise, le joueur ajoute son bonus de maîtrise. Dans certains cas particuliers explicitement prévus par les règles, ce bonus de maîtrise peut être doublé ; c’est par exemple le cas de la capacité d’expertise du roublard ou du barde.

C’est tout. En particulier, à aucun moment je n’ai parlé d’un quelconque bonus de compétence, et pour cause : cette notion n’existe pas.

En pratique, la plupart du temps, une compétence va de pair avec une caractéristique. Par exemple, la compétence Athlétisme s’utilise le plus souvent sur des jets de Force, ou la compétence Intimidation sur des jets de Charisme. Pour la plupart des compétences, ce n’est pas un absolu ; on peut par exemple imaginer un jet de Constitution (athlétisme) pour courir ou nager longtemps, ou un jet de Force (intimidation) pour faire peur à quelqu’un en cassant des meubles.

J’imagine que ce la plupart du temps explique que la plupart des feuilles de personnage associent chaque compétence à une caractéristique. Ce qui favorise la confusion dont je parlais plus haut. Conclusion : si jamais votre feuille de personnage comporte des cases pour les bonus de compétence, jetez-la et trouvez-en une autre.

Un autre point qui n’est à ma connaissance pas mentionné dans les règles de H&D et à peine évoqué rapidement dans le Guide de Xanathar pour D&D5, mais qui me semble logique et conforme aux situations décrites dans les aventures officielles de D&D5 : maîtriser une compétence ne fait pas qu’apporter un bonus à un jet de caractéristiques, ça en rend aussi certains, tout simplement, possibles. Ainsi, un personnage qui ne maîtrise pas la compétence Arcanes ne pourra jamais reconnaître un effet magique rare, et un personnage qui ne maîtrise pas les outils de voleur ne pourra jamais crocheter une serrure un peu complexe, peu importe ses valeurs de caractéristiques. Inversement, un personnage qui maîtrise la compétence Médecine reconnaîtra sans peine la plupart des maladies courantes, sans avoir besoin de jet de dés.

J’espère que cet article aura été utile et que je n’entendrai plus jamais un «j’ai +6 en investigation» à mes tables de jeu. :-)